Le projet de mettre en scène la nouvelle « LES BOTTES DU DELIRE» de Spôjmaï Zariâb est de faire connaître au public le plus large cette littérature d’Afghanistan peu connue en France et qui nous parle d’un pays en guerre depuis si longtemps.

L’histoire de cette femme agonisant dans les vignes pendant un bombardement tandis que dans son délire les bottes des soldats russes envahissent sa terre et l’écrasent, nous rappelle toute l’horreur de la guerre et son insoutenable actualité.

Notre souci est de montrer ce texte au théâtre avec la plus grande simplicité, hors de tout pathos pour laisser toute la place à la langue magnifique et singulière de Spôjmaï Zariâb.

Robert Condamin

Spôjmaï Zariâb est née a Kaboul, Afghanistan, elle écrit en persan, diplômée de littérature française elle vit en France depuis 1991.
Pour elle, «L’exil est une chute violente, totale. Il faut du temps pour sortir de ce vertige».

Spôjmaï Zariâb a publié « La plaine de Caïn », « Ces murs qui nous écoutent », et « Dessine-moi un Coq »
Le spectacle « Les Bottes » est une adaptation théâtrale de la nouvelle « Les Bottes du Délire » (la Plaine de Caïn).
L’ensemble des nouvelles est publié aux éditions de L’Aube sous le titre «Les demeures sans nom et autres nouvelles ».

 

«Pour comprendre la tragédie humaine sur la terre afghane, il faut lire Spôjmaï Zariâb. De sa plume magnétique, elle fait résonner les mythes dans l’Histoire de sa terre natale, l’Histoire dans la vie de son peuple, et la vie dans le coeur de la tragédie. Elle est l’astre de l’écriture du désastre». Atiq Rahimi

 

La presse en parle:
http://www.ladepeche.fr/article/2015/04/23/2092637-les-bottes-au-coeur-de-la-tragedie-afghane.html